Horizon perpétuel 21, appel à textes

Cet appel à textes concerne l’anthologie thématique annuelle intitulée ‘Horizon perpétuel 21’ qui paraîtra en décembre 2021 chez Flatland éditeur, dans la collection ‘La fabrique d’horizons’. Il est ouvert du 1er novembre 2020 au 31 mars 2021. Nouvelles inédites uniquement. Merci de prendre connaissance du thème et des conditions ci-dessous. Dans l’attente de vous lire...

 

Compagnons de biosphère ou inépuisable vivier à la disposition du bipède humain, cousins plus ou moins lointains sur l’échelle de l’évolution ou biens meubles taillables et dépeçables à merci du « roi de la création », les animaux, entre mauvaise conscience et bon droit satisfait, ne cessent de questionner l’humain dans son humanité. Comment évoluera à l’avenir cette relation qui s’est toujours racontée de manière univoque ? Les parallèles seront-elles amenées tôt ou tard à se croiser ? Le lien d’amour-haine à se muer en nécessaire symbiose de survie ? Peut-on envisager un futur où l’un pourrait vivre sans l’autre ­– ou, a contrario, ne pourrait vivre sans l’autre ? Imaginer, sans tabous ni œillères, le futur du règne animal, avec ou sans la variable humaine, pourrait nous valoir quelques histoires dignes d’être racontées.

Le thème vous inspire ? Votre texte n’est ni un poème ni un essai mais une oeuvre de fiction ? Il est inédit et sa longueur est comprise entre 10 000 et 80 000 signes (espaces comprises) ? Vous êtes disposé à ce qu’il soit publié dans le cadre de cette anthologie et les conditions proposées vous agréent ? Toutes les conditions sont réunies pour que vous puissiez envoyer votre contribution (fichier texte ou PDF) à l’adresse novelliste@redux.online avant le 1er avril 2021, la parution étant quant à elle programmée pour décembre de la même année chez Flatland éditeur, dans la collection « La fabrique d’horizons ».

L’appel à textes est ouvert du 1er novembre 2020 au 31 mars 2021. Il sera envoyé un mail d’accusé de réception pour chaque texte soumis et un autre de réponse définitive avant la communication du sommaire le 1er juin 2021. Chaque participant-e s’engage à ne soumettre qu’un seul texte, sous son propre nom ou sous pseudonyme. Chaque texte retenu fera l’objet d’un contrat de publication conforme à la législation en vigueur, sans durée d’exclusivité. La rémunération forfaitaire sera de 50 € par texte retenu, les cotisations sociales obligatoires étant à déduire de cette somme. Un exemplaire justificatif sera envoyé à chaque auteur.trice, qui pourra en outre commander des exemplaires supplémentaires avec une remise de 35 % sur le prix public.

NOTE IMPORTANTE SUR LA PARTICIPATION DE CANDIDAT.ES MINEUR.ES :
Il n’y a aucune raison légale d’empêcher qui que ce soit de concourir.
En revanche, il existe des raisons simplement humaines de se montrer excessivement prudent quant à la participation de candidat.es mineur.es au sens légal du terme.
‘Horizon perpétuel’ se veut une publication professionnelle, avec des critères de qualité et d’originalité élevés et un grand nombre de participants, qui nous amènent à devoir décevoir la très grande majorité des candidat.es.
La déception toujours grande de se voir refuser un texte (qui relève de la blessure narcissique), si elle peut être plus ou moins bien encaissée par un adulte, peut s’avérer plus douloureuse pour un.e enfant.
> Par conséquent, il a été décidé que cet appel à textes est réservé aux candidat.es ayant atteint l’âge mininum de 16 ans.

Illustration : The Last Survivor for Collier’s (1916) Frederick Coffay Yohn (1875-1933)

20 commentaires sur “Horizon perpétuel 21, appel à textes

  1. Bonjour, je souhaite envoyer une nouvelle pour le concours : Imaginer l’avenir du règne animal. Cependant, ma nouvelle est issue d’un roman que j’ai déjà soumis à plusieurs maisons d’édition. Je n’ai reçu aucune réponse encore, mais à supposer que je sois publié dans le futur, je désire savoir si cela est compatible avec le concours. Merci

    1. Bonjour. En cas de publication dans l’anthologie, vous ne cédez vos droits de reproduction par contrat que pour cette publication et sans durée d’exclusivité, aucune contre-indication, donc, avec une publication éventuelle ultérieurement dans un roman. Cependant, j’attire votre attention sur le fait qu’un extrait de roman ne constitue pas forcément une nouvelle autonome et se suffisant à elle-même. Quelle que soit la qualité de votre texte, il pourrait être écarté de la première sélection si le « hors-champ » est trop important, ou s’il est trop manifeste qu’il ne s’agit que d’un fragment.

    1. Bonjour. Votre question m’a donné à réfléchir et appelle une réponse nuancée.
      Il n’y a aucune raison légale d’empêcher qui que ce soit de concourir.
      En revanche, il existe des raisons simplement humaines de se montrer excessivement prudent pour ce type de participation.
      ‘Horizon perpétuel’ se veut une publication professionnelle, avec des critères de qualité et d’originalité élevés et un grand nombre de participants, qui nous amènent à devoir décevoir la très grande majorité des candidat.es.
      La déception toujours grande de se voir refuser un texte (qui relève de la blessure narcissique), si elle peut être plus ou moins bien encaissée par un adulte, peut s’avérer plus douloureuse pour un.e enfant.
      Après mûre réflexion et après avoir longuement hésité, je préfère donc restreindre l’accès de l’appel à textes aux candidat.es ayant atteint l’âge de la majorité légale.
      Je vais donc le préciser dans le règlement.
      Leo Dhayer

  2. Bonjour,
    Je comprends tout à fait votre décision d’interdire le concours aux personnes n’ayant pas atteint la majorité légale. Néanmoins, je trouve que mettre la limite de participation à 18 ans est une décision un peu exagérée. J’admet que les plus jeunes pourraient effectivement être affecté par un refus de leur texte. Mais selon moi, l’âge de 16 ans me paraît plus approprié, les jeunes de cet âge ayant déjà acquit une maturité suffisante pour comprendre et encaisser un refus. De plus, vers l’âge de 16 ans, où les jeunes sont en pleine recherche d’eux-mêmes, ce genre de concours peut permettre à des jeunes de se découvrir un talent qu’il ne connaissaient pas. Enfin contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’échec est le fondement de la réussite. Je pense donc que pour des jeunes de cet âge difficile entre l’enfance et l’adulte, se voir empêcher de participer à un concours comme celui-ci peut être encore plus difficile à vivre que de se faire refuser son texte mais d’avoir au moins pu essayer.
    Une solution si vous avez tout de même peur d’une douloureuse déception pourrait être d’écrire un message d’encouragement en même temps que l’annonce du refus du texte. Même si vous recevez un trop grand nombre de participation et que vous n’avez pas le temps d’écrire un message personnalisé à tous les participants déchus, vous pouvez très bien envoyer le même à tout le monde.
    Pour finir si vous regardez l’âge minimal pour participer à ce genre de concours, celui-ci est dans la majorité des cas fixé à 16 ans (voire inexistant) pour les raisons que j’ai évoquées plus haut.
    C’est pourquoi, je vous serai très reconnaissant de revoir à la baisse votre décision quant à la limite d’âge pour participer à ce concours et de la fixer à 16 ans plutôt qu’à 18.
    Je vous remercie de votre compréhension et vous souhaite une excellent soirée,

    Cédric

    1. Bonjour Cédric
      Merci de votre message. Vous avez entièrement raison. Je l’admets d’autant plus volontiers que j’ai moi-même commencé à écrire à cet âge-là.
      Je vais donc rectifier le règlement pour fixer l’âge minimum de participation à 16 ans.
      Bien à vous
      Leo Dhayer

      1. Bonjour,
        Je vous remercie pour votre compréhension et me réjouis donc de pouvoir participer à ce concours.
        Cordialement,
        Cédric

  3. Bonjour;
    Excusez-moi de vous déranger, j’aimerais beaucoup participer à votre concours horizon perpétuel 21, appel à textes.
    Mon roman est une œuvre science-fiction fantaisie, publiée par l’édition Amalthée, puis-je participé malgré tout ?
    Merci d’avance pour votre réponse :
    cordialement
    Sarah Vingerhoets

    1. Bonjour
      Si votre question est de savoir si vous pouvez participer avec votre roman à cet appel à textes, la réponse est non. Il est précisé que les textes doivent être des nouvelles (80 000 signes maximum) et ne pas avoir déjà été publiés.
      Mais vous êtes tout à fait libre de participer avec un autre texte inédit qui répondrait à ces critères.

    1. Bonjour. Oui, il doit impérativement être une nouvelle de fiction, c’est-à-dire constituer une histoire autonome (et non un extrait de roman), dans un volume de texte limité (entre 10 000 et 80 000 signes espaces comprises). Il doit également être inédit, c’est-à-dire ne pas avoir été publié sur papier ou par voie numérique.

  4. Bonjour,

    Veuillez m’excuser pour ma question, mais le texte à vous rendre doit-il être formaté d’une quelconque manière ? Dans les autres appels à textes que j’ai pu rencontrer, le jury demandait – par exemple – à ce que le texte soit écrit avec une certaine police, dans une certaine taille de caractère, etc…
    Egalement, doit-on inscrire nos noms/pseudonymes sur une page de garde au début de notre nouvelle ou doit-on le laisser anonyme (comme il est souvent demandé dans les autres appels à textes) ?

    Merci d’avance pour vos réponses, agréable journée à vous !

    1. Bonjour. Non, le texte doit juste être remis dans un fichier texte (Word, Open Office…) ou PDF. Peu importe votre mise en pages ou le fait que vous indiquiez votre nom dans le fichier ou non.

  5. Bonjour !
    Je comprends que le texte doit être une nouvelle, mais faut-il absolument avoir des personnages? Quand à moi, même si on se concentre sur la description, je crois qu’il est possible de créer un cadre SF. Donc, si le règlement le permet, j’aimerais mieux conturer le texte autour de la description, avec un peu d’argumentation et peut-être quelques traces de narration.

    Merci!

    1. Bonjour. Du moment qu’il s’agit de fiction, de raconter une histoire, peu importent les moyens utilisés. Sentez-vous libre, ce règlement est plus un guide qu’un carcan.

  6. bonjour ! j’ai fait plusieurs tentatives pour envoyer mon texte à l’adresse indiquée et elle a l’air d’être défectueuse (elle est d’ailleurs un peu bizarre non? on dirait qu’il manque quelque chose, un .com ou un .fr ou un .quelque chose ? )
    bonne soirée à tou.te.s !!

    1. Bonjour. L’adresse est parfaitement normale et fonctionne, d’ailleurs je vous confirme que j’ai bien reçu votre texte, comme tous ceux qui n’ont cessé de tomber hier et cette nuit dans la boîte mail de Flatland.
      J’en profite pour rassurer celles et ceux qui pourraient s’inquiéter : les textes arrivés après minuit et durant la nuit seront bien pris en compte. Mais à partir de 8 heures ce matin, il est vraiment trop tard, et je serai obligé de refuser toute autre nouvelle en retard, désolé. L.D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *