Quel roman pour succéder à ‘Hartmann l’anarchiste’ ?

Qui pour succéder en 2019 à ‘Hartmann l’anarchiste’ en tant que roman à suivre dans les colonnes du Novelliste ? Grave dilemme. Après moult réflexions, le factotum en chef de la revue est arrivé à un trio de tête qu’il n’arrive pas à départager : ‘The inheritors’ (1901) de Joseph Conrad (1857-1924) et Ford Madox Ford (1873-1939) ; ‘A honeymoon in space’ (1901) de George Griffith (1857-1906) ; The air trust (1915) de George Allan England (1877-1936).

Tous trois, dans des registres très différents, sont très tentants à traduire et ont la longueur et la structure requises pour être scindés en trois publications successives. Chacun, à sa manière, réprésente un jalon des littératures de l’imaginaire au début du vingtième siècle. The inheritors est sans doute le plus étrange, autant parce qu’il témoigne […]

Le Novelliste #02 sera en vente début septembre

Manque de temps, avalanche de contretemps : Le Novelliste est victime, pour la sortie de son prochain numéro, des maladies infantiles de toute revue qui se crée avec beaucoup d’enthousiasme et peu de moyens. En attendant, paraît-il, quelques lectrices et quelques lecteurs s’impatientent, voire s’inquiétent… Qu'ils soient rassurés, avec nos plus plates excuses. Le Novelliste #02 sortira de l’imprimerie fin août et sera mis en vente sur le site dédié le lundi 3 septembre. Quant au sommaire du numéro 3, il est déjà bouclé et nous commençons à y travailler ‒ j’ose dire « nous », car une équipe se constitue petit à petit autour du noyau initial, ce qui devrait à l’avenir limiter les retards. Pour faire patienter les foules aussi innombrables que fébriles, voici déjà la couverture définitive et le sommaire détaillé de ce numéro 2, ainsi qu’un aperçu de celui du numéro 3.

  Au sommaire du Novelliste #02, septembre 2018 Vous avez dit ‘pulp’ ? blabla liminaire de Leo Dhayer, illustré par Heinrich Kley. V.A.M.P.I.R.E. (Vous Avez Même Pas Intégré Roll Eichner), nouvelle de Christian Vilà, illustrée par Thierry Cardinet. Cherchez la femme ! (1917), nouvelle de Carolyn Wells, traduite par Noé Gaillard, illustrée par Frederic Dorr Steel. Mes […]

Hommage au dessinateur inconnu…

… qui permit, voilà plus de 110 ans, au Novelliste de trouver l’image de couverture qu’il lui fallait pour son premier numéro. Dans la précipitation du bouclage, celle-ci n’est pas sourcée en bonne et due forme là où il l’aurait fallu. Rendons par conséquent au ‘Petit Journal’ ce qui appartient à l’artiste talentueux que cette éminente publication début de siècle n’a pas jugé utile de créditer.

  C’est à la dernière page du supplément illustré du Petit Journal daté du dimanche 12 février 1905 (n° 743) que l’on trouve l’image en couleurs sous-titrée « L’agitation russe à Paris : explosion d’une bombe avenue de la République ». Il faut en revanche aller chercher en page 2 (numérotée 50) la notule relatant ces événements explosifs, qui […]

Un antre numérique pour Le Novelliste

Le numéro #01 du Novelliste sera mis en vente cette semaine, le vendredi 8 décembre, mais d’ores et déjà il est possible de s’en faire une idée en visitant le site sur lequel la revue sera commercialisée (description, photos et extrait en PDF). Les curieux pourront également y prendre connaissance du contenu des deux prochains numéros et des projets associés du Novelliste pour l’année 2018. Une adresse à retenir, en somme.

  C’est ici que l’on entre dans l’antre. L’année 2018 commencera pour le Novelliste par la parution, en février, d’une anthologie thématique intitulée Quand l’amour déraille. Au programme, noires romances et mélos d’enfer signés Georges Eekhoud, May Sinclair, Lucie Delarue-Mardrus, Jules Lermina et Émile Masson. En avril suivra la réédition de L’Arche (1920), le grand […]

Le Novelliste #01 : compte à rebours enclenché

L’équipe est affairée. On peaufine les derniers détails, retouche les ultimes pétouilles, rectifie les coquilles retorses, corrige les erreurs sournoises, remanie le chemin de fer, complète l’ours… Le premier numéro du ‘Novelliste’ sortira bien comme prévu en novembre. Quant à vous annoncer une date précise…

  Il se pourrait (nous faisons tout pour cela) que quelques exemplaires soient disponibles aux Rencontres de l’Imaginaire à Sèvres le 26 novembre. Mais comme il est hors de question de sacrifier la qualité du produit final uniquement pour respecter une date symbolique, aucune garantie ne peut être donnée. S’il faut attendre début décembre pour […]

Le point sur la sortie du premier numéro du Novelliste

L’ours danseur serait-il entré en hibernation précoce ? Ceux que la question intéresse se la posent peut-être en ne voyant plus les pages de ce blog régulièrement alimentées. La réponse est non. L’ours n’hiberne pas et n’est pas près de le faire cette année. Il bosse, et quasiment tout ce que son gagne-pain lui laisse de temps libre passe à la concrétisation de cette utopie un peu folle : la création d’une nouvelle revue. Le premier numéro du Novelliste, encore en chantier, n’a cependant jamais été aussi près de voir le jour. Revue de détail ci-dessous.

  Périodicité ? C’est décidé, Le Novelliste sera semestriel et paraîtra chaque année aux jolis mois de mai et novembre. La parution d’un roman à suivre imposait en effet une périodicité suffisamment rapprochée pour que les lecteurs ne désespèrent pas d’en connaître un jour la fin. D’autre part, une parution plus rapprochée était inenvisageable (deux numéros […]

Les sociétés qui font notre admiration (mais auxquelles nous n’appartiendrons jamais)

7/7 Association pour le Sauvetage des Vieilles Personnes en Détresse dans le Trafic Londonien...

  On trouve, en ligne, très peu de renseignements sur ce dessinateur. À partir de sa signature d’artiste reproduite dans Punch ‒ A.T. Smith ‒, il m’a fallu pas mal d’obstination (et un peu de chance) pour reconstituer son nom complet : Alfred Talbot Smith. Sur cette base, on retrouve quelques originaux de dessins de presse […]

Les sociétés qui font notre admiration (mais auxquelles nous n’appartiendrons jamais)

4/7 Fondation pour le Souvenir des Faits Historiques Douloureux...

Les différents panonceaux, de haut en bas, de gauche à droite : Le 3e gâteau de mariage du roi Henry VIII fut confectionné dans l’échoppe qui se trouvait en face en l’an de grâce 1536 Le Dr Samuel Johnson s’est fait arracher une dent (sans anesthésie) dans cette maison en l’an de grâce 1741 Voici l’endroit […]